Recourir au prêt personnel, oui mais intelligemment

0

credit-intelligentPour tout projet que vous concevez, les institutions de crédit, traditionnelles ou non, offrent la possibilité du prêt personnel.

Ce crédit n’implique pas de produire de justificatif. Il peut servir tout autant aux préparatifs d’un évènement familial, d’un voyage qu’à des rénovations, des études, … etc. Le remboursement intervient par versements périodiques, sur une durée prédéterminée sans modification du taux d’intérêt fixé initialement.

Présenté comme tel, le prêt personnel peut paraître alléchant.

Toutefois, vous devez tout connaître du chemin sur lequel vous vous engagez. N’oubliez pas le principe : il s’agit d’un crédit à rembourser et comme vous n’aviez pas à préciser votre projet, le taux d’intérêt est habituellement plus élevé que celui pratiqué pour un crédit pris avec une facture d’achat spécifique. Aussi vous faut-il être réaliste et éviter le surendettement.

Un grain de sable imprévu peut enrayer votre routine de remboursement. Alors que vous aviez rêvé de rénovation, les travaux traînent en longueur ou surprise ! Vous êtes trompé sur votre entrepreneur lequel a filé à l’anglaise, vous laissant un magnifique chantier inachevé.

Vous avez profité de ce qui vous semblait être une opportunité, mais par un malheureux coup du destin, celle-ci s’est avérée être une illusion. Un divorce, voire un deuil, peut perturber votre situation familiale. Un problème de santé brandit son spectre. Les possibilités sont infinies, car vous ne pouvez pas maîtriser les aléas de la vie. En préambule des conseils listés ci-dessous, veuillez noter qu’il sont également valable pour le prêt personnel en Belgique.

Ainsi, avant de vous endetter, considérez le guide de survie suivant :

  • Avant votre engagement, recourez à un simulateur de crédit. Recherchez ce qui convient le plus à votre situation financière personnelle et faites jouer la concurrence.
  • Analysez votre capacité de remboursement : n’oubliez pas qu’il vous faut vivre décemment. Un crédit ne doit pas entamer plus de 33% de vos revenus.
  • Une fois votre crédit obtenu, adoptez une attitude consciente, responsable, réfléchie. Privilégiez vos besoins primaires. Réduisez ou évitez le superflu et ne cédez pas aux sirènes de la publicité.
  • Ne vivez pas au-dessus de vos moyens, restez prévoyant. Mieux, épargnez autant que possible.
  • Si vous pouvez améliorer vos revenus par exemple par des heures supplémentaires, ne faites pas la fine bouche. Recherchez une promotion. Envisagez la possibilité de vendre ce dont vous n’avez plus besoin.
  • Afin d’éviter tout cumul, honorez scrupuleusement vos paiements, selon le calendrier établi préalablement.
  • Ne collectionnez pas les crédits, ne créez pas un cercle vicieux en empruntant ailleurs.
  • Si malgré tout, des difficultés montrent le bout de leur nez, n’hésitez pas à revenir vers votre créancier pour une solution, comme une modification éventuelle de vos modalités de remboursement.
  • Assurez votre crédit, sachant que les institutions peuvent vous offrir des mesures de sécurité.

En résumé, demeurez simple, efficace et prudent, afin de ne pas devenir Atlas, portant le monde à bout de bras ni Icare, en vous brûlant les ailes.

Partager.

Les commentaires sont fermés