L’emploi d’une aide à domicile permet une réduction d’impôt

0

Vous avez besoin d’une personne pour vous aider au quotidien ? Les services à domicile couvrent toute une variété d’activités : les travaux ménagers, la garde d’enfant, le jardinage, le bricolage, l’aide scolaire… Faites des économies sur vos charges sociales grâce à la réduction d’impôts sur les dépenses destinées à l’aide à domicile

Aide à domicile : un service de plus en plus onéreux

aide à domicileAvec un train de vie de plus en plus mouvementé, il est difficile de se passer d’une femme de ménage. A cela s’ajoutent les dépenses allouées pour la garde d’enfants et le jardinage ou les travaux de bricolage occasionnels. En France, le service à domicile coûte cher, le tarif peut aller jusqu’à 25 euros, ce qui représente mensuellement un énorme budget pour les ménages qui sont contraints d’engager une aide à domicile à plein temps. Pour limiter leurs charges, certains particuliers sont tentés de ne pas déclarer leur personnel. Depuis quelques années, le service à la personne est le secteur le plus touché par le travail informel. En 2013, la Fédération des particuliers employeurs en France (Fepem) a relevé que le nombre des aides à domicile en poste ont baissé de 8 % alors que les demandes sont en hausse. Cette statistique vient renforcer les résultats d’une étude réalisée par l’institut Market Audit 5 ans plutôt où près de 20 % des salariés dénoncent que seules quelques heures travaillées sont déclarées à la fiscalité. Ce phénomène s’explique entre autres par la fin de l’application des dispositifs tels que la déclaration du salarié au forfait et la baisse de 15 points du taux de cotisation patronale en 2011.

Réduction d’impôt : des avantages fiscaux pour les particuliers

Grâce aux avantages fiscaux mis en avant par l’Etat, il est désormais possible de réduire les charges. Depuis le 01er janvier 2017, la déduction d’impôts fait partie des alternatives mises en place par l’Etat afin d’alléger les dépenses des foyers. L’Etat a prévu une réduction d’impôts pour tous les Français qui ont recours au service à la personne. Sous forme de crédit d’impôt, la déduction fiscale est fixée à 50 % des dépenses allouées par chaque foyer pour régler les prestations de leurs aides à domicile. Un montant plafond de 12 000 euros par an a été toutefois mis en place pour que tous les ménages bénéficient d’un même traitement. Ce montant est valable pour toutes les activités, sauf pour le bricolage où les dépenses ne doivent pas excéder les 500 euros/ an. Un plafond de 5 000 euros est également valable pour le petit jardinage. Avec tous ces avantages fiscaux, une famille peut bénéficier d’un crédit d’impôt à hauteur de 1 500 euros par enfant à charge ainsi que pour les personnes âgées de plus de 65 ans. Etant donné que les personnes en situation de handicap ont besoin d’une assistance permanente, le montant plafond des dépenses engagées pour prendre soin de ces personnes est fixé à 20 000 euros.

Partager.

Les commentaires sont fermés