L’abeille jaune italienne (Apis mellifera ligustica)

0

L’aire de répartition de « la jaune » est mondiale, car elle sert de base à la plupart des hybridations réalisées par les apiculteurs (comme la Buckfast, l’italo-américaine, les triples hybrides etc.). Elle est fortement plébiscitée dans les opérations d’hybridation notamment à cause de son potentiel de ponte énorme et à sa résistance à des maladies comme l’acariose.

L’abeille jaune italienne ou Apis mellifera ligustica est une sous-espèce d’abeille particulièrement privilégiée par les apiculteurs. Elle possède de nombreuses qualités qui font la raison de son succès.

Présentation de l’abeille jaune italienne

abeille jaune italienneL’Apis mellifera ligustica est apparue au sud des Alpes italiennes. On la retrouve également dans toute la région du Tessin, de la Valteline et du sud des Grisons, en Suisse. Elle semble préférer les climats septentrionaux.

Cette espèce est la plus utilisée par les apiculteurs et la plus répandue dans le monde. En effet, elle représente près de 20% du cheptel français, 60% du cheptel chinois, et encore mieux, près de 75% du cheptel australien.

En Italie, son pays d’origine, elle est scrupuleusement protégée afin d’éviter les pollutions génétiques. Pour ce faire, les importations d’autres espèces d’abeilles ont donc été interdites.

Les caractéristiques de l’Apis mellifera ligustica

L’abeille italienne possède une couleur et des signes qui lui sont propres. Chez les ouvrières, on distingue une coloration orange claire sur les trois premiers segments supérieurs de l’abdomen. Le bord inférieur du troisième segment est généralement de couleur noire. Les jeunes abeilles conservent d’abord cette couleur vive, puis s’assombrissent au fur et à mesure qu’elles vieillissent. L’anneau terminal de l’abeille italienne est quant à lui plus effilé et pointu, par rapport à celui de l’abeille commune.

Un abdomen vide rend l’abeille jaune moins forte qu’une abeille commune. En revanche, quand l’abdomen est plein, elle devient alors plus forte.

L’Apis mellifera ligustica effectue un vol plus léger, possède un odorat très développé et est beaucoup plus active.

Les avantages de l’abeille jaune italienne

Le caractère doux et très peu agressif de l’abeille italienne plait énormément aux apiculteurs professionnels. Dans la plupart des cas, il est alors inutile d’avoir recours à l’enfumoir et à la vareuse.
La Reine est très prolifique, et les abeilles italiennes forment des colonies importantes qui ont tendance à moins essaimer que d’autres races. Ce faible essaimage peut donner de belles productions de miel pendant les fortes miellées.
Grâce à sa langue pouvant atteindre 6,50 mm, son aptitude aux récoltes est moyenne. Elle peut récolter une quantité importante de nectar d’acacia et de trèfle rouge.
L’abeille jaune ne propolise pas beaucoup, et produit du couvain en abondance et de façon précoce. Elle en produit tellement qu’il arrive que l’équilibre entre le couvain et les réserves de provisions ne soit plus respecté, pouvant entraîner la famine de la colonie.
Elle est idéale pour la fabrication de gelée royale et de paquet d’abeille. Les apiculteurs l’ont bien compris comme le mentionnent les équipes de Luberon Apiculture : l’abeille jaune italienne est idéale pour l’élevage et l’apiculture intensive.

Les défauts de l’abeille jaune italienne

L’abeille italienne a une forte tendance au pillage. Elle est également sensible aux baisses de température et consomme beaucoup de nourriture durant l’hivernage.

Partager.

Les commentaires sont fermés