Guide d’installation d’un serveur virtuel

0

promo3_fraPeu importe la taille du serveur que vous prenez, il va servir à centraliser les informations d’une entreprise pour faciliter la gestion et la sauvegarde des données informatiques. L’accès au serveur n’est pas unique et les personnes ayant le login et le mot de passe peuvent y accéder. L’acquisition d’un serveur physique n’est pas accessible à toute entité, vu son prix et aussi il va demander des compétences plus particulières et un espace pour son installation. C’est pour ces raisons que certaines entreprises se tournent vers le serveur virtuel.

Le serveur physique vs le serveur virtuel.

L’installation d’un serveur physique va augmenter vos besoins en électricité et en énergie qui ne peuvent être définis exactement. Avec le serveur virtuel, une entreprise ne pourra plus penser à ces besoins et pourra maintenir ses coûts fixes. Pour ce qui est de son entretien, vous n’aurez pas besoin d’arrêter le serveur virtuel pour le faire. Il vous suffira de transférer les données sur les applications dans un autre cycle de fonctionnement et effectuer l’entretien. Au cas où la machine tomberait en panne ou s’il y a une coupure d’électricité, le serveur physique peut demander plus de temps pour récupérer et restaurer le système. Ce ne sera pas le cas sur un virtuel. Toujours en cas de panne, les risques sont moindres sur un serveur virtuel, car il est composé de plusieurs machines virtuelles qui ne sont pas dépendantes les unes des autres dans l’installation d’un serveur virtuel.

Le choix du serveur virtuel.

Le choix ne va pas être facile avec les différents types de serveurs virtuels et aussi la variété des fournisseurs. Si vous n’êtes pas un grand connaisseur, il serait mieux de vous faire accompagner par un professionnel pour l’installation d’un serveur virtuel. Les premiers critères que vous devrez voir ensemble sont la mémoire, le processeur et le disque dur dédié à ce serveur. Il faudra voir ensuite la géolocalisation de votre serveur. L’idéal est de prendre un serveur dans le pays où est localisée votre entreprise pour faciliter le travail et le flux d’informations. Selon votre activité aussi, il est possible que vous ayez besoin d’ajouter des IP à votre serveur. Le choix du serveur virtuel doit aussi se pencher sur les logiciels et les applications sur lesquels vous allez travailler. Vos besoins futurs aussi doivent être pris en compte, car la possibilité du développement de votre activité n’est pas à écarter.

 

Partager.

Les commentaires sont fermés